« quand les langues se taisent les pierres parlent encore »(*)

(*) phrase saisie au vol sur France Inter hier à 19h45 (pour ceux qui sont tatillons) prononcée par Stéphane Bern. J’ignore s’il en est l’auteur mais ce n’est pas grave!.

 

L’instant fatal

Rien ne respire. A croire que l’allégresse

S’est mise de la crème sur ses fesses

Que du fruit juteux seuls restent les noyaux

Brillants comme des bijoux de pacotille

Corridas incertaines qui font danser les filles

Aux ongles vernis de ce rouge parfumé de sang

De chauds baisers et de lentes épées, là,

A cet endroit exact où l’amour devient meurtre

15 09 2020

AK

Trou perdu, cachot de la mémoire

C’est une fosse profonde au-dessus de laquelle

Sur la margelle de granite survivent la date et l’identité

De nos jours oubliés sans pelletées de terre, de cailloux,

Le vent balaie peu à peu ses chants et ses souvenirs

La sécheresse de nos peaux a épuisé le sang de la nature

Tous ces destins humains devenus poudres de guerres saintes

Tous ces oiseaux qui jamais ne se posent dans nos jardins

Et tes mains froides sur mon cou sur mes vieux os rompus

Claquent de musiques dont le rythme ne m’appartient plus

Nous qui chantions ensemble aux terrasses bondées des cafés

Sur les tables de vrai marbre, écrivions dessinions nos amours

sur les sous-verre absorbants des bocks de bière,

Nos doigts élus et frissonnants de nouvelles aventures

Dans la fosse profonde où nous vivions reclus, loin des guerres

Des faits divers monstrueux et des diktats de la pensée cynique

Lieu privilégié, ultime refuge où la mort ne saurait nous engueuler

Je ne sais si c’est toi ou moi qui se penchera en premier au-dessus

Mais une chose est sûre : je ne répondrai pas si tu m’injuries

D’être parti avant tout le travail que ton veuvage implique.

18 09 2020

AK

3 commentaires sur “« quand les langues se taisent les pierres parlent encore »(*)

  1. Belle citation prise à la volée
    J’espère que tu ne rencontrerqs cet instant fatal où l’homme devient un meurtrier après avoir aimé. Il vaut mieux boire quelques bières en terrasse tant que nous le pouvons encore..
    J’aime beaucoup ton premier texte.
    Amitiés
    John

    Aimé par 1 personne

    • merci pour ton commentaire. Par contre, boire des bières et un jour se retrouver dedans, ce n’est pas forcément une sinécure! Pour l’amour, c’est tous les jours, enfin, presque!

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :