Marre des attentats, vive la pudeur et ses petits bonheurs

Caché derrière l’église, dans un bosquet j’attendais l’aube

Lorsqu’ apparut Aurore vêtue de sa belle robe à fleurs

Nous devions prêter serment à une religion simpliste

A laquelle nous ne comprenions rien, le Jésus, la Vierge

Et par-dessus tout un soi-disant bon Dieu- Allah-Yahweh qui ordonnait

L’ombre la lumière et l’arche de Noélie, ma grand-mère

Qui vacillait toute courbée sur la gazinière, des fourmis

Dans les jambes et dans ses poêles à frire, sa cire catholique

Qu ‘elle allait fondre chaque dimanche dans une grotte sanctifiée.

Aurore, Aurore, viens, je suis là, viens croquer mes baisers

La douceur de mes doigts, laisse moi cueillir dans les fourrés

Les jolies fleurs de ta robe, refusons le diktat des curés-imams

Et embrassons nos jeunes vies qui se moquent des dieux.

Aurore s’approcha, elle m’avait longtemps cherché dit-elle

Elle caressa mes doigts, déboutonna ma chemise de flanelle

Nous jouâmes à saute-cabri et à pilou-pilou, à la bête à deux dos

Jusqu’à ce que du clocher-minaret psalmodient les anges élus,

Que le soleil s’éteigne au sang guerrier du crépuscule, que tinte l’angélus.

On vit alors dans le ciel s’élever deux aubes diaphanes

Légères, fluides, sans hostie ni pain béni, juste deux âmes

Libres montant au firmament, deux fleurs chatoyantes sur la poitrine

Brillantes comme des cœurs coloraient notre juvénile amour.

26 09 2020

AK

Tiens, voilà un vrai attentat festif d’Higelin ! (éloignez les enfants)

Photo d’illustration : Berlin,  église du Souvenir.

9 commentaires sur “Marre des attentats, vive la pudeur et ses petits bonheurs

  1. Jouer à Pilou-pilou, hou, ça m’a l’air très hard ça… 😉

    La religion comme la politique, relève du très privé et ça ne devrait jamais mettre le nez hors de là. Ce qui est à vivre est à vivre en dehors de ce carcan dont certains aimeraient affuber le monde.

    Aimé par 1 personne

    • J’en ai marre de ces guerres pseudo-mystiques qui sont la pire médiocrité des hommes ( celles, hégémoniques ne valent pas mieux, sauf pour les dictateurs modernes qui les entretiennent comme leurs comptes en banque). Vive la vie, pas le vide !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :