Appuyons-nous sur la détente : le tribunal des flagrants délires 28/09/1982

Tous nous sommes fauchés par le croche-pied rigolard de la mort imbécile, et les droits de l’homme s’effacent devant les droits de l’asticot.

7 commentaires sur “Appuyons-nous sur la détente : le tribunal des flagrants délires 28/09/1982

    • Ça, c’était de la radio ! Quand on pense que ça date de presque 40 ans, on peut se dire que la régression (entre autre) de la liberté d’expression n’a pas cessé de nous sous développer. Quant à l’esprit critique, il est dans un état critique…
      Bonne soirée Maëstro.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :