Les lames n’ont pas d’âme

La lame de l’assassin dans le creux de tes reins

Écume rouge sur le geste insensé

Écume blanche sur la vague des larmes

Qui sait de quelle folie se nourrit la pensée

Sur la mer déchaînée, sous marins sensoriels

D’une navigation sans ciel gouvernée les yeux fermés,

Fous de bas sang qui prient des Dieux en plein naufrage

Si seulement nous parvenions à être tous égaux

Dans nos droits et nos obligations, impossible pari

Toutes les routines, les artifices, la corruption

Dressent les uns contre les autres et le voisin

Ainsi devient la victime de ces esprits étroits

Rien à faire : la lame de l’assassin frappe partout

Les veines ne véhiculent plus le sang, mais la haine.

25/10/2020

AK

5 commentaires sur “Les lames n’ont pas d’âme

    • Oui, photographiées en Normandie (ou les Hauts de France, je ne sais plus). Tu me diras que j’aurais pu photographier des boîtes de camembert, mais Marie Harel était ce jour-là en vacances sur la cote basque, à se goinfrer de chipirons à l’encre.
      Tiens, Marie Harel, voici ma terrible revanche!

      Aimé par 1 personne

    • Hum ! tant de fleurs me gêneraient si nous n’étions pas proches du temps des chrysanthèmes !
      Bonne journée Maëstro, et reste sur tes bonnes notes, qui font plaisir à ceux qui les écoutent (ou les lisent!)

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :