Ma méthode pour survivre à la fin du monde, yep !

Bon, je ne voudrais pas critiquer les gens ni me moquer des survivalistes et autres collapsologues qui parlent d’une proche fin du monde. C’est vrai que le monde va sur sa fin, puisque je suis vieux et y vais aussi, mais j’ai ma méthode pour assurer jusqu’au bout la vie de l’homme que je suis (à petits pas). Et ce, jusqu’au dernier jour. La science m’y a aidé, mais en avait-elle conscience, je l’ignore. Je comprends néanmoins que mon expérience vécue puisse en rendre furieux les buveurs de lait qui sont encore accrochés aux seins de leur mère et tètent le lait divin des bréviaires épiscopaux.

Démonstration de ma théorie stellaire, naturelle et scientifiquement prouvée. Tout d’abord, il faut s’asseoir sur une chaise, ou un fauteuil non roulant si vous en possédez un, et s’accouder à la table (le bois est recommandé) de la cuisinette ou du séjour (mais le séjour, en HP, risque d’être plus long si vous ratez l’expérience). Ensuite, ce n’est pas compliqué. Tout le monde, entre frilosité personnelle et changement climatique, possède deux choses : un thermomètre de jardin et une bouteille d’Armagnac en général réservée aux visiteurs. Mais avec le Covid, curieusement elle se vide toute seule (aux dires de Ginou-Ginette, ma tendre et bien en chair). Ah, j’allais oublier l’essentiel : un petit verre en cristal, que l’on pourra dissimuler dans sa manche en cas d’intempéries, si votre tendre et chère vous met dehors, sans certificat signé par la mairie et validé par votre employeur (votre femme qui demande le divorce avec effet immédiat et pension exorbitante, par exemple).

Autre élément important : avoir devant soi une fenêtre qui ouvre sur un espace naturel. Pas sur l’immeuble d’en face, dont on sait scientifiquement que les habitants ne respectent aucune loi, pratiquent la contrebande de cigarettes et fument des pétards en écoutant du rap, tout en laissant leurs slips pendre sur la rambarde du balcon. Non, soyez zen et parfumez votre haleine avant de commencer à me suivre dans ce qui sera pour vous la plus grande expérience de votre vie en ce début d’hiver (CB valides SVP).

Donc, vous êtes assis dans la cuisinette, la fenêtre devant vous. Il fait jour mais ça ne va pas durer. La crainte s’installe en vous. Vous frissonnez. Alors STOP !

Prenez votre thermomètre et placez-le contre la bouteille d’Armagnac, tout en laissant le verre en cristal à portée de main. Concentrez-vous (plus tard ce ne sera plus possible). Observez le tube de mercure : six degrés selon le savant Celsius, pas même la teneur d’un vinaigre de cidre de chez Gay Lussac. Buvez une cuillerée de vinaigre. La température baisse dans le tube de Celsius, le zéro s’approche lentement. Gay Lussac rigole, vous commencez à entendre sa voix. Ne bougez pas ! Fahrenheit passe dans les parages, avec sa formule sous le bras ( T (°F) = 1,8 x T (°C) + 32. ). Évitez de saluer le vieux Kelvin, qui secoue ses glaçons garantis zéro degré absolu depuis son igloo banlieusard dans l’immeuble d’en face. Non, concentrez-vous sur le thermomètre de jardin et à chaque degré qui descend remplissez votre petit verre d’Armagnac, une dose par degré. Bon, Gay Lussac rigole encore de Celsius le suédois, qui commence à râler.

Votre conscience s’embrume, c’est normal. Il fait froid, c’est l’hiver, le vin rouge a servi à colorer le feu dans la cheminée, bref, vous commencez à avoir la tête qui tourne, moi aussi mais je vous coache à donf, faut bien gagner sa vie ( Cartes Chinese et American express gold acceptées).

A ce stade de l’expérience, vous pouvez en découvrir les bienfaits, mais aussi le désenchantement planétaire : si Celsius monte, l’Armagnac baisse en degrés Gay Lussac. Et dans ce cas le constat risque d’être dramatique, sauf pour les survivalistes qui s’abreuvent d’une eau transparente d’où surgit un djinn qui fizze (un terme à eux). Le thermomètre de jardin atteint maintenant les moins vingt degrés et la bouteille d’Armagnac a atteint le zéro absolu de cet esquimau de Kelvin. Le verre en cristal explose et des myriades de petits éclats se scotchent contre les vitres de la fenêtre, dessinant de jolies fleurs complètement givrées. Vous avez réussi l’expérience, bravo, félicitations ! (merci d’entrer un code valide pour enregistrer votre achat sur notre site intersidéral armagnac.com).

L’avantage de cette expérience réside dans la possibilité de la réaliser avec d’autres ingrédients (Whisky, Cognac, Rhum ambré etc), sans que cela ne nuise à l’environnement proche (la cuisinette ou le séjour), mais pas à celui de vos proches, qui de toute façon vous détestent car vous puez du bec. Ainsi, quand la patronne surgit, un masque sur le nez, dans votre bunker collapsologique, que le verre en cristal s’est désintégré sur les vitres, il vous suffit de dire : « tu as vu, Ginou-Ginette chérie, le gel fait de jolies fleurs sur les carreaux. Alors votre cheffe de rayon solaire vous glissera gentiment à l’oreille : « et si on allait climatiser notre lit, j’ai fait une bonne bouillotte avec de l’eau des survivalistes ! »

Et c’est ainsi que la terre tourne, et que la quadrature du cercle ne se résout que dans les culs ronds des bouteilles et des thermomètres de jardin. Avec ou sans Covid.

07 12 2020

AK

Attention ! cette méthode ne fonctionne pas avec le Corsica Cola!

7 commentaires sur “Ma méthode pour survivre à la fin du monde, yep !

  1. Ha ha! Belle parodie 😉
    Certes certes l’armagnac, mais pour rejoindre ta belle, le Corsica cola me semble plus adapté car il ne coupe pas …les pattes et ne te trahira pas quant à l’odeur 😉

    Aimé par 1 personne

    • Très bonne idée ! sauf que les pattes, Chinette va les raser avec ses ciseaux experts (c’est ma coiffeuse attitrée). Et pour l’odeur, c’est vrai, rien de tel que le parfum de… Marie Claude Pietragalla!

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :