Chanson évadée d’un canot de migrants (1998)

Manu Chao voyagera près de huit ans entre MexiqueSénégal et Brésil2. De cette errance, nait Clandestino, qui marque la renaissance du chanteur. (https://fr.wikipedia.org/wiki/Manu_Chao)

Wikipédia : « Les paroles de Clandestino sont le récit à la première personne d’un immigrant clandestin sans-papiers, seul, l’âme en peine, condamné à courir pour fuir l’autorité car il est hors-la-loi, parti vers le Nord à la recherche d’un travail en laissant toute sa vie derrière lui entre Ceuta (possession espagnole en Afrique du Nord) et Gibraltar (possession britannique en Europe) pour se retrouver perdu au cœur de « la grande Babylone » (note : « Babylone » une notion des rastas qui désigne l’Occident corrompu et décadent, le système répressif et toute forme d’autorité oppressive.), tel un fantôme errant ou une raie dans la mer (note : celles-ci y vivent cachées dans le fond).
Il est juste appelé « le clandestin » (et non pas par son nom, devenant un anonyme), comme d’autres étrangers (l’algérien, le péruvien, le bolivien, etc.).
Il est rejeté par la société comme tout ce qui est illégal (la marijuana, etc.).
Dans la chanson le nom de l’ancien groupe de Manu Chao, la Mano Negra est évoqué (dont le sens est rendu en français par « travail au noir« ). »

(traduit grâce au site https://www.lacoccinelle.net/)

Clandestino (Clandestin)

(Estribillo)
(Refrain)
Solo voy con mi pena
Je vais seul avec ma peine
Sola va mi condena
Seule va ma condamnation
Correr es mi destino
Courir est mon destin
Para burlar la ley
Pour me moquer de la loi
Perdido en el corazon
Perdu au cœur
De la grande babylon
De la grande Babylon
Me dicen el clandestino
On me dit le clandestin
Por no llevar papel
Car je n’ai pas de papiers

En una ciudad del norte
Dans une ville du nord
Yo me fui a trabajar
J’étais parti travailler
Mi vida la deje
Ma vie je l’ai laissé
Entre Ceuta y Gibraltar
Entre Ceuta et Gibraltar
Soy una raya en el mar
Je suis un trait sur la mer
Fantasma en la ciudad
Fantôme dans la ville
Mi vida va prohibida
Ma vie est interdite
Dice la autoridad
Disent les autorités

(Estribillo)
(Refrain)

Mano Negra clandestina
Mano Negra clandestine (1)
Peruano clandestino
Péruvien clandestin
Africano clandestino
Africain clandestin
Marijuana ilegal
Marijuana illégale

(Estribillo)
(Refrain)

Argelino clandestino
Algérien clandestin
Nigeriano clandestino
Nigérian clandestin
Boliviano clandestino
Bolivien clandestin
Mano Negra ilegal
Mano Negra illégale

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :