De Villepinte à Paris…les loups

Interminables luttes d’egos et de haines fratricides, ce n’est pas avec ça que nous sauverons la planète. Elle non plus, elle s’en fiche complètement de la connerie et de la violence humaine. C’est dit.

(wikipedia) :

La chanson, écrite en 1967 par Albert Vidalie et produite par Jacques Canetti, est incluse dans le second 33 tours de Serge Reggiani, qui l’interprète la même année sur la scène de Bobino, rencontrant un fort succès3,4. En 1968, le titre sort en super 45 tours5 vendu à 50 000 exemplaires6.

De l’aveu de Serge Reggiani en 1976, c’est une chanson qui « écrase » le reste de son répertoire et ne peut pas être chantée en milieu de tour de chant.

La chanson est communément considérée comme une allégorie de l’avancée de l’armée allemande vers Paris en 1940, et une ode à la Résistance7. Toutefois, au cours d’un entretien radiophonique, Serge Reggiani a déclaré  : « La chanson a été écrite à la suite d’un fait divers entendu à la radio, l’entrée de loups à Madrid »8 et le texte serait ainsi à prendre littéralement 9.

Grâce à cette chanson, Serge Reggiani est populaire auprès des jeunes de Mai 68 : on joue Les loups sont entrés dans Paris dans les juke-box à proximité des lycées parisiens ; des anonymes la chantent dans les universités occupées… Elle est perçue comme une « chanson prophétique dans laquelle beaucoup de jeunes Français voient l’annonce du retour du fascisme10 ».

3 commentaires sur “De Villepinte à Paris…les loups

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :