Rude homonymie !

Hier lundi c’était la reprise des médias publics et privés. J’ai donc écouté les infos de France Inter, à treize heures (après le jeu des 1000 roubles dont je suis fan). Et qu’est-ce que j’ai appris ? Eh bien que Medvedev l’ancien président de paille russe s’était reconverti au tennis, et qu’il était même classé à l’ATP. J’en suis tombé sur le cul. D’autant que question balle je ne connaissais que la cuivrée de la roulette russe. Visiblement l’homme politique était d’un autre calibre. Interviewé à la télévision française récemment (je citerai la chaîne quitte à subir l’agressivité du FSB), il aurait déclaré : « si un tennisman ukrainien me fait un revers du bras gauche je lui envoie un coup droit nucléaire dans l’autre bras qui l’enverra au filet voire directement au tombeau. Non mais. Tiens, j’envoie : https://www.tf1info.fr/international/russie-guerre-en-ukraine-l-ancien-president-russe-dmitri-medvedev-invite-sur-lci-2230399.html

TF1(extrait) : « Moins visible sur la scène internationale que durant ses mandats à la tête de l’État, Medvedev est toujours une personnalité politique de premier plan en Russie, où il préside notamment le parti de soutien de Vladimir Poutine, Russie unie. Depuis le début de l’invasion de l’Ukraine, déclenchée le 24 février dernier, l’ancien Premier ministre de 56 ans a multiplié les prises de parole belliqueuses, outrancières et volontiers grossières. « Les salopards de Kiev et leurs mécènes occidentaux semblent prêts à organiser un nouveau Tchernobyl »accusait-il par exemple le 12 août dernier à propos de la centrale de Zaporijia, « (…) n’oublions pas que l’Union européenne possède également des centrales nucléaires, et que des accidents y sont également possibles« . 

Cela m’évoque le film de Pasolini (Salo, ou les 120 journées de Sodome ») et toute l’ignominie et la cruauté des gens de Pouvoir.

Bien entendu, un Medvedev corrompu et vindicatif peut en cacher un autre, homonyme et talentueux galopeur après la baballe jaune (celui-ci n’a que 26 ans).

Espérons qu’un court de tennis ne sera jamais l’apanage des va-t’en-guerre. Il faudra bien qu’un jour cette folie cesse, au risque pour nous de ne pas assister à sa fin.

30 08 2022

AK

PS : « le Monde » du jour.

Un commentaire sur “Rude homonymie !

  1. non, mon petit, il faut laisser aux va-t’en-guerre quelques cours de tennis, quelque terrains de foot et quelques rings, qu’ils puissent organiser, entre eux, des combats déloyaux mais sélectifs (genre « combat des trente »), pendant que le reste du monde batifolera dans la campagne et sur les flots

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :