Ce n’est pas une guerre, c’est un combat !

C’est une guerre sans bombes, sans obus qui percent

Les tympans le mur des maisons, une guerre sans avions

Sans armées en tenue de combat, du moins dehors,

Hors des hôpitaux mais nous, potentielles victimes

Entendons parfois les enfants rire, les oiseaux nidifier,

Pouvons dans le silence écouter pousser les feuilles des arbres

C’est une guerre sans bombes, sans famine, sans exode,

Un truc sans religion, un blob qui envahit la cervelle molle

Des pauvres et des nantis, des colériques et des femmes

Enfermées dans de petits logis, de grands palais, seules,

Face aux brutes imbéciles qui prennent l’argent comptant

De la crédulité pour s’inventer plus forts que la peur

Qui tenaille leurs couilles et fait trembler leurs mains…

Que dire des enfants, indomptables brigands, qui sautent

Mais au menu tirent de tristes mines, des pâtes recuites

Et de cette sauce tomate qui coule comme du sang

Dans leur assiette, que savent-ils des guerres, des vraies

Qui duraient quatre ans et de nos jours des décennies

Qu’en savons-nous nous-mêmes, peuples riches et opulents

Sans vertus ni combats pour nos frères affamés seuls

Détruits sous des pluies sèches de missiles, d’éclats

Si loin des rires, si confinés dans le pire des années durant

Qu’ici nous regardons par l’envers des lorgnettes, loin des affres

Comme des magiciens puérils, égoïstes et voraces, affamés

D’images exotiques, nous nourrissant de la misère du monde

C’est une guerre sans bombes, sans armes surnuméraires

Une démonstration mathématique de notre inanité, un spectacle

Qui aujourd’hui nous regarde en souriant : courage, vivons !

Mais quand cette crise cessera et son aspect funèbre pompera

De nouveau les ardeurs de la Bourse, peu à peu, lentement,

Sur ce vieux chemin de l’arbitraire qui pour les uns est plomb

Pour d’autres d’or, l’alchimie des siècles toujours répercutée

l’Humanité reprendra cette place que briguent tous les dieux

Le droit d’être inexistant mais de régner sur toute la planète.

01 04 2020

13 commentaires sur “Ce n’est pas une guerre, c’est un combat !

  1. Des changements après ce séisme sanitaire ?… oublies-tu que les hommes oublient vite ? L’économie -le capitalisme devrais-je dire- cette autre guerre hypocrite contre l’humanité, veille au grain, et sous prétexte de nous faire vivre encore mieux qu’Avant, elle continuera d’alimenter des caisses invisibles mais voraces, aidée de nos petites mains crevassées… Je ne veux pas noircir le tableau mais dans l’avenir en général, les expériences passées ne servent pas longtemps de leçon…

    Aimé par 1 personne

    • J’ai parlé des changements que NOUS pouvons faire dans notre façon de consommer et dans nos comportements, je parle de tout ce dont nous profitons lâchement tout en critiquant le capitalisme 😉 le confort, la vie facile etc…

      Aimé par 2 personnes

      • Trouve-moi des gens qui rêvent d’une vie difficile et qui ont envie de se priver de confort ! 😀
        C’est d’une gestion différente dont nous aurions besoin…
        Et c’est d’aller dormir que je voudrais bien…
        @ demain !

        Aimé par 1 personne

      • Il n’est pas question de choisir une vie difficile mais de vivre autrement. Tant que tu consommes tout ce qu’on te propose, tu ne fais qu’encourager le système dont très contradictoirement tu te plains. N’attends pas une solution divine, c’est à nous de déterminer ce que nous voulons. On pourrait faire une liste sans fin de tout ce dont nous n’avons pas besoin et de toute l’abondance inutile mise à notre disposition.

        Aimé par 1 personne

      • « Trouve-moi des gens qui rêvent d’une vie difficile et qui ont envie de se priver de confort ! »

        @Dominique : les trappeurs, mais avec des 4×4 des tronçonneuses et des fusils de gros calibres! (ici, hier, selon la Presse locale, les ours sont sortis de leur confinement hivernal -c’est vrai-). Après ton bon sommeil mérité ils t’apporteront au réveil des croissants chauds et du soleil !
        Buona notte a tutti!

        Aimé par 1 personne

  2. Oui, certes une guerre sans bombe et sans obus.
    Mais j’en compte au moins trois de ces guerres invisibles qui ravagent notre planète depuis des décennies.
    Il y a la guerre économique, celle où les puissances de l’argent nous raclent jusqu’à l’os pour pouvoir continuer à augmenter leur tas de dollars dont ils ne savent de toute manière plus quoi faire, tellement les montants en question sont indécents. (Qui peut « dépenser » une fortune de 500 milliards de dollars).
    Il y a la guerre pour la domination de la planète et la captation de ses ressources naturelles et non renouvelables, guerre que se livrent la Chine et les U.S.A., qui fait que demain, l’Europe sera entièrement dépendante du futur gagnant.
    Il y a la guerre de l’information, et de son pendant la désinformation, pour savoir qui contrôle nos pensées, avec tous les logiciels d’A.I. qui moulinent en permanence toutes ces informations que nous fournissons gratuitement à Facebook, Google et autres, pour nous amener à penser et consommer de manière toujours plus conforme à ce que ces monstres attendent de nous.
    Alors qu’est-ce qu’un petit crise comme la coronavirus, qui va peut-être supprimer un ou deux pour cent de la population mondiale (attention, en écrivant ça, je suis sincèrement peiné pour les proches de ceux qui partiront, ne va surtout pas croire que je m’en réjouis !)
    Non, il faut que nous (l’humanité) sortions de cette crise en nous réappropriant, en rééquilibrant, nos rapports avec mère Nature.
    Bonne journée, Karouge.

    Aimé par 2 personnes

  3. C’est un vrai combat. Et demain, si l’on n’y prête pas garde, aucune leçon ne sera tirée de ce drame sanitaire.
    C’est un combat ? Non, c’est un CRIME CONTRE L’HUMANITÉ !!!

    Aimé par 2 personnes

    • Je dois être un peu pervers Pépère (dirait Gotlib), mais je m’amuse depuis presque le début du Covid 19 à observer les fluctuations des bourses mondiales sur le site de la Tribune : http://bourse.latribune.fr/webfg/index/CAC-40
      Entre les chiffres faramineux annoncés (USA, UE) pour « sauver l’économie », je constate que ça va toujours bien, du moins pas de panique, chez les traders. En attendant la bourrasque (le tsunami), ça fluctue dans tous les sens, et tant que le CAC40 se situe au-dessus des 4000 points, il y a toujours du bon profit à se faire ! Ça ne va pas durer, une pause café et ça redémarrera! ?
      Quand je lis vos différents commentaires ici ce soir, personne n’est joyeux mais tous vraiment conscients, ça fait plaisir!
      A demain, Maëstro!

      J'aime

  4. Sombre tableau, tu n’as épargné personne et tu as raison. Certes le monde continuera à tourner en rond mais la combattante en canapé que je suis pense qu’il y aura malgré tout des changements, et c’est à nous, par nos comportements quotidiens, par notre façon de consommer et par le soutient actif et inconditionnel que nous apporterons aux grandes causes de faire en sorte que l’on retrouve le chemin de l’Humanisme. Si nous changeons, les politiques seront bien obligés de suivre.

    Aimé par 2 personnes

    • Cela fait plusieurs décennies que je boycotte Nestlé et les centres Leclerc, mais tous les produits dont j’ignore à quels groupes ils sont inféodés rendent mes refus d’achat bien aléatoires…
      Nestlé, c’est pour des scandales pour les produits pour bébés, dans les années 80 (je crois), Leclerc pour le licenciement d’une caissière qui avait récupéré des bons d’achat laissés sur la caisse par une cliente et la plainte déposée contre une femme qui avait volé pour une dizaine d’euros de quoi nourrir ses enfants. Mais les exemples on en trouve tous les jours…

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :