VARIATION SUR UN VIRUS, et ça continue encore et encore ( que Francis Cabrel me pardonne !)

Tout d’abord, je m’excuse d’avoir détourné les paroles de Francis Cabrel, paroles qui, me semble-t-il, peuvent très bien s’intégrer dans le long moment que nous vivons. Les vraies paroles sont à retrouver ici ! https://www.paroles.net/francis-cabrel/paroles-encore-et-encore

Le clip là :(bis repetita placent)

Coronavirus blues !

D’abord vos corps qui perdent espoir
T’es seule dans la lumière des couloirs
T’entends à chaque fois que tu respires
Comme un cri bien vivant qui te déchire
Et ça continue encore et encore
C’est que le début d’accord, d’accord…

L’instant d’après le couvre-feu t’enchaîne
Les heures s’allongent comme des semaines
Tu te retrouves seule assise devant ta télé
À bondir à chaque info tant tout ce monde est laid
Et ça continue encore et encore
C’est que le début d’accord, d’accord…

C’est toujours le même coronavirus qui passe
T’es toute seule au bout de la seringue lasse
T’as personne devant…

La même nuit que la nuit d’avant la crise
Ces endroits où la lumière débranche sa prise
T’avances comme dans des couloirs
Tu t’arranges pour éviter les mouroirs
Mais ça continue encore et encore
C’est que le début d’accord, d’accord…
Un papier sous la porte vient de se glisser
Un courrier timbré disant t’es licenciée
C’est toujours le même coronavirus qui passe
T’es toute seule au fond de ton studio meublé
T’as personne devant…personne… sauf la télé

Faudrait que tu arrives à en parler à un docteur
Faudrait que tu arrives à ne plus penser au facteur

Faudrait que tu te soignes à longueur de journée
Dis-toi qu’il est partout sur la planète
Dis-toi surtout qu’il reviendra sur internet
Et ça fait marrer les oiseaux qui s’envolent
Les oiseaux qui s’envolent, fiers
De n’avoir pas de frontières

Tu comptes les chances qu’il te reste
Un peu le parfum de son masque sur ta veste
Tu avais dû confondre les couronnes Beware
D’une étoile et d’un vaccin Star Wars
Mais ça continue encore et encore
C’est que le début d’accord, d’accord…

Y a des souffles qui se défont
Sur les soupirs de ton plafond
C’est toujours le même coronavirus qui passe
T’es toute seule, sans lendemain, mais le vaccin t’enlace

T’as personne devant… mais la télé a rebranché sa prise

Une info vient de tomber
Sur les larmes de ton canapé
C’est toujours le même virus qui passe
T’es toute seule au fond de ton studio
Demain tu seras reconfinée
Et y a des courses à faire
C’est toujours la même peur qui passe
La même peur masquée…

(gentil détournement, adapté plus ou moins à la situation…)

AK

(sur Francis Cabrel)

Un peu de liberté musicale avec Jimmy Oihid :

Les oiseaux , qui n’ont pas de frontières : les artistes!

Comme le disait Jules Renard, au sujet des paysans : « un paysan est un tronc d’ arbre qui se déplace ».

11 commentaires sur “VARIATION SUR UN VIRUS, et ça continue encore et encore ( que Francis Cabrel me pardonne !)

  1. Les oiseaux qui s’envolent ne se marrent pas tant que cela, poursuivis par le virus à vie erre ! Chacun son sien, malheureusement…
    Dommage que tu n’aies pas écrit ces paroles avant Cabrel, sacré Baudelaire va !

    Aimé par 1 personne

    • Les oiseaux dont tu parles ne volent pas/plus, ils dansent dans des élevages intensifs souvent avec des batteries de cuisine à proximité !

      J'aime

      • Oui, c’est vrai, tu as raison !
        ça me rappelle cette citation d’Audiard :

        « Y’a pas à dire, dans la vie, y faut toujours se fier aux apparences.
        Quand un homme a un bec de canard, des ailes de canard et des pattes de canard, c’est un canard.
        Et c’qui est valable pour les canards, l’est aussi pour les p’tits merdeux. »
        Dans Les vieux de la vieille (Gilles Grangier, 1960)

        Bonne journée !

        Aimé par 1 personne

    • Si le cœur t’en dit et que tu as les moyens techniques, je te laisse les rênes! Avec tes cordes vocales, tu es tout à fait apte à faire le buse, contrairement à moi !
      En tout cas, ça a plu à tout le monde (pour l’instant!)
      Bonne journée Maëstro !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :