La ultima corrida

Je dors les pieds en éventail, je branche l’air

Sur mes arpions, mais ce n’est pas par plaisir

J’ai juste peur que la corne de peaux mortes

Sous mes talons ne se transforme en sabots

Et qu’ainsi croyant me rendre à la plage

Je ne finisse dans une arène, sous un soleil de plomb

Où de belles andalouses applaudiront le matador

Entre l’ombre et la lumière, éblouies par le talent

De celui qui va m’ôter la vie sous les ovations

Alors que mon corps tout entier balaiera l’air

Plus dur encore que le fil d’une épée sanglante

Plantée exactement où la mort m’emportera

Pendant que sur les artères de la ville joyeuse

Des gens se souviendront de cette belle exécution.

28 02 2021

AK

photos Lisbonne, (la corrida portugaise ne tue plus les taureaux depuis le marquis de Pombal)

Petit hommage en passant à Pierre Richard (86 printemps), 60 ans de carrière…

https://www.ladepeche.fr/2021/03/01/lhommage-emouvant-du-tennisman-rafael-nadal-a-pierre-richard-9401054.php

4 commentaires sur “La ultima corrida

  1. Quand je lis : « Pendant que sur les artères de la ville joyeuse Des gens se souviendront de cette belle exécution.]
    ça me fait penser à ces gens (sans doute les mêmes à des siècles d’intervalle), qui venaient assister aux décapitations ou aux écartèlements en place publique. Regarder mourir sous le prétexte que la mort par la souffrance (ou autre) serait belle à voir ? Non, de sinistres voyeurs, rien de plus.

    Aimé par 1 personne

    • Par amusement, je te rappelle les jeux du cirque. Quand César levait le pouce le peuple suivait et le gladiateur était gracié.. Maintenant, le jugement se fait par les pouces des twittos et les émojis, aussi stupidement qu’il y a des siècles. Sinistres juges d’un monde immobile qui peuvent influer sur tout et condamner n’importe qui. Bah ! il nous reste le sang des vignes pour faire circuler le nôtre (avec modération, sinon c’est infarctus du myocarde garanti !)
      Bonne journée miss Do !

      Aimé par 1 personne

  2. Pouark!
    Quand je pense que je suis née dans un bled où il y avait 3 clampins bas du front, à peine de quoi se ravitailler, pas de cinoche, pas de librairie, rien et que par contre il y avait des arènes!!!
    Et que maintenant en Corse, j’ai la malchance d’avoir pour voisine une landaise qui économise sous par sous toute l’année pour se taper en enfilade toutes les corridas qui passent à Dax… Je me dis que je suis damnée.

    Aimé par 1 personne

    • Oh la rigolade ! J’ai pire que toi, et dans le logis commun encore! Une wallonne qui a passé 35 ans dans les Landes avant qu’on ne se rencontre, et que je l’entraîne vite fait au pied des montagnes ! Pour un peu elle était condamnée à finir ses jours dans les pins, à chanter gemmeur, gemmeur ! Bon, parfois j’ai droit à la Brabançonne mais c’est plus musical à mes oreilles. Pour l’instant, en plus, je ne pense pas qu’elle m’ait affublé de cornes, mais ça, je ne le saurais qu’en dernier !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :