Côtes d’Armor, la vallée des saints et du domaine de la papeterie…

Pour me faciliter la tâche (Chinou=feignassou), je re-blogue mon article écrit alleurs, mais comme c’est pour vous, j’ajoute quelques sculptures et autres de la maison d’hôtes « le domaine des papeteries », dont vous trouverez tous les renseignements dans l’article que voici voilà :

Le vent nous portera !

Quelques sculptures prises ici là dans le jardin et aux alentours  (peut-être 1/10 ème de l’ensemble extérieur, et l’intérieur de la bâtisse est magnifique, étrange et poétique, décalé. Les hôtes sont charmants, dévoués et intéressants. Si vous devez aller en Bretagne un jour…

la Bretagne en courant (2) ( aux WC suisses)

Avant de poursuivre notre balade en Bretagne ( aujourd’hui Pontrieux et Tréguier), ce fait divers assez comique qui s’est déroulé en Suisse :

http://www.sudouest.fr/2017/09/19/des-toilettes-bouchees-par-des-billets-de-500-euros-en-suisse-3789384-4776.php

Donc, nous sommes passés par Pontrieux, charmant petit village aux multiples lavoirs (50):

Avant de nous rendre à Tréguier, patrie d’Ernest Renan, (1823-1892) académicien, très beau bourg vivant et agréable à visiter:

La Bretagne en courant (d’air) , aujourd’hui : Guingamp

Chinette et Chinou ont passé quelques jours en Bretagne, entre éclaircies et averses, et en ont rapporté quelques images (et des surprises pour plus tard). Aujourd’hui premier arrêt à Guingamp.

Astena chouia (attends un peu…d’écouter!): Akrim El Sikameya

Ce n’est pas pour dire, mais parfois Chinou fait de bonnes pioches musicales (2 sur 10) même s’il est plus chanceux en achats de bouquins (normal, quand un livre -un auteur donc- lui plaît, il en lit 5 ou 6 d’affilée.)

Concernant Akrim El Sikameya, nous avons son album « introducing » depuis 3 ans en rayon, avec un autre zigoto, plus jazz, Rabih Abou Khalil (« blue camel »), Karim Baggili. Sans parler du devenu célébrissime trompettiste Ibrahim Maalouf, et quelques autres aux noms moins exotiques (Eric Truffaz par exemple).

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas et qui m’en voudraient de le garder gentiment pour moi dans ma petite bibliothèque sonore, voici un morceau de l’album cité plus haut :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Akim_El_Sikameya

 

Les petits textes parus ailleurs : TEOM (Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères)

TEOM : petite révolution à Pau

jeudi 1 avril 2010 par AK Pô

 

Devant l’augmentation permanente du tonnage de déchets ménagers ramassés et traités par les agents de la CDAPP, une réunion s’est tenue, dans la plus grande discrétion, afin d’envisager des solutions radicales pour économiser les dépenses liées à cet état de fait. Il ne fait aucun doute que la TEOM (Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères) risque, dans les conditions actuelles, de passer du simple au quintuple, si aucune solution n’est trouvée. C’est une évidence indélocalisable, si ce n’est en envoyant les palois faire du tourisme dans l’Himalaya, avec de petits sacs poubelle dans le dos. Solution rejetée dès le début de la séance.

Après quelques heures de discussions âpres, parfois stériles et nauséeuses, un consensus s’est établi entre les différents membres présents, débouchant sur les résolutions suivantes :

-  Les citoyens devront faire le ménage chez eux, trier et valoriser leurs déchets avec des moyens que chaque commune mettra à leur disposition. A savoir :

-  pour les gens habitant en appartement et n’ayant pas de jardin (pour les zones pavillonnaires le système existe déjà), il sera remis un mini composteur de la dimension d’une boîte à chaussures (un par logement), dans lequel chaque famille pourra jeter ses épluchures de légumes, ses bouquets fânés, et tout élément végétal pouvant se transformer à terme en compost. Le temps de décomposition de la matière étant d’environ un mois (avec les boîtes seront fournis dix lombrics de dimension moyenne), le service de ramassage procèdera alors à leur enlèvement (date à préciser), tout en vérifiant l’achèvement complet du processus ainsi que la pureté du produit obtenu (pas de barreaux de chaise ou de branches finement débitées par exemple). Chaque boîte sera numérotée et, après pesée par les services concernés, une déduction sur la taxe établie au nom du résident, selon les critères ci-dessus mentionnés.

-  pour la population entière, quel que soit son type de logement, concernant le traitement des papiers (emballages, sacs, etc), il sera remis un appareil genre moulinette pour fabriquer des pâtes muni d’un receptacle permettant la confection de briquettes pouvant être par la suite utilisées pour le chauffage, collectif ou individuel, ou recyclé de nouveau en papier, selon les quantités récupérées. Un décompte des briquettes permettra la même ristourne sur la taxe que celle citée plus haut (de même que celles citées plus bas). Un massicot sera également fourni pour découper en bandelettes les plastiques, cartons, boites en fer blanc, qui seront noués en fagotins n’excèdant pas un kilo, le tout inséré dans un sac transparent portant le numéro alloué au propriétaire après inscription sur les registres municipaux.

-  pour les personnes ne possédant pas de véhicule, ou à mobilité réduite, ou trop petites pour accéder aux containers de dépose des verres, sera mis à disposition une machine semi-automatique type moulin à café permettant de moudre les débris de verre. La taille de cet engin aura la dimension standard d’une bonne bouteille de jurançon. Pour les autres formats de bouteille, il sera nécessaire de briser légèrement celles-ci pour les réduire en poudre. Le tout sera versé dans une boîte hermétique en fer, numérotée. La récupération du verre ainsi réduit se fera sur le même principe que les autres ci-dessus énumérés.

-  pour tous les autres types de déchets (porcelaines, planches à repasser, sèche-linge, machines à coudre, à couper le beurre etc), il appartiendra à chacun d’en faire une oeuvre d’art, bref de s’en dépatouiller. Dans le cas d’une impossibilité, réelle ou simulée, un service spécial viendra les débarrasser, aux frais du demandeur, qui verra également un malus s’ajouter en bonne et dûe forme sur sa taxe.

Ces résolutions, courageuses il faut l’admettre, généreront des économies non négligeables (transport, personnel, volumes traités, produits directement réutilisables, etc), et feront de chacun un acteur actif de la vie communautaire. Un seul hic : c’est une blague.

-par AK Pô

27 03 10

De Desnos à Houston, une histoire d’alligators (et des 4 bayous)

Robert DesnosL’Alligator

Sur les bords du Mississippi
Un alligator se tapit.
Il vit passer un négrillon
Et lui dit : « Bonjour, mon garçon. »
Mais le nègre lui dit : « Bonsoir,
La nuit tombe, il va faire noir,
Je suis petit et j’aurais tort
De parler à l’alligator. »
Sur les bords du Mississippi
L’alligator a du dépit,
Car il voulait au réveillon
Manger le tendre négrillon.

source : http://www.florilege.free.fr/florilege/desnos/lalligat.htm

 

http://www.huffingtonpost.fr/2017/08/29/350-alligators-menacent-de-sechapper-dans-les-rues-de-houston-a-cause-des-inondations_a_23190107/?utm_hp_ref=fr-homepage

 

Pour les 4 bayous, c’est ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Houston

Les bijouteries se situent désormais à des années lumières (celles qui brillent dans tes yeux)

Si sur la planète bleue les rivières de diamants coûtent une fortune, n’hésitez pas à aller faire vos achats entre Uranus et Neptune. Pensez à réserver votre navette spatiale (il risque d’y avoir du monde!)

http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/jackpot-spatial-sur-uranus-et-neptune-il-pleut-des-diamants_1938081.html

la découverte du jour : JeHaN

Je ne connaissais pas et, certainement, vous non plus !

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jehan_(chanteur)

 

Goran Bregovic : Bella Ciao

il fait beau et nous sommes pleins de force pour lutter contre les barbares.

paroles : https://www.lacoccinelle.net/253396.html

 

 

photo illustration : Patapouf le poilu

%d blogueurs aiment cette page :