solidarité, j’écris ton nombre (non mais, réfutons l’injustice !)

N’hésitez pas à signer cette(ces) pétition(s) !

http://www.francetvinfo.fr/culture/cinema/mort-de-jean-rochefort/une-petition-reclame-le-retrait-immediat-de-la-mort-de-jean-rochefort_2422757.html

 

Plus sérieusement, une autre tombée ce soir dans le petit ordi de Chinou :

La lettre politique
de Laurent Joffrin

Appel: le gouvernement doit rendre public l’impact de ses mesures fiscales en faveur des Français les plus riches

La réforme de la fiscalité du capital portée dans le projet de loi de finances pour 2018 en discussion à l’Assemblée nationale ne passe pas. Elle est rejetée par une large majorité de l’opinion. Elle a réveillée l’opposition de gauche et fait tiquer, y compris certains alliés du gouvernement. La question posée est toujours la même : mais à quoi peut bien servir de signer un chèque aux Français les plus aisés de 4,5 milliards d’euros (c’est à dire le coût de la réforme de l’ISF et de l’introduction d’une «flat tax» de 30% sur les revenus du capital)? Comme l’avait noté l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), «effectuer un chiffrage précis du coût de cette réforme et de son impact redistributif est rendu complexe du fait du manque criant de données relatives aux ménages les plus aisés». Pour y voir plus clair, Libération a donc lancé un appel ouvert à tous les parlementaires et citoyens pour que le gouvernement ouvre enfin son livre de compte et fasse la lumière sur ce secret bien gardé.

«Parce que c’est un enjeu de transparence démocratique

Parce qu’avant de voter, le Parlement doit être en mesure d’évaluer les conséquences d’un budget sur le niveau de vie de tous les citoyens.

Parce que c’est la condition de l’acceptation des Français vis à vis de l’impôt

Nous, députés et sénateurs, demandons au gouvernement de rendre public l’impact de ses mesures fiscales et budgétaires sur les contribuables les plus aisés (1) et sur les 100 Français les plus riches.»

(1) Notamment les 1% et les 0,1% des Français qui concentrent le patrimoine financier le plus important.

Signez la pétition sur change.org

LAURENT JOFFRIN

28° à la campagne, ou comment revient l’envie de peindre à l’ombre des feuilles mortes…

Nous sommes comme déconnectés d’un climat qui, mi octobre, commence à nous glisser dans l’oreille : « un petit feu, ce soir? ». Eh bien non, c’est beau temps , sécheresse (remplir les gamelles d’eau pour les 15 minous, et ce plaisir inouï de profiter d’une clarté, d’une chaleur qui font renaître des petits plaisirs (hors sieste) que le mauvais temps n’inviterait pas à suivre. Alors, dans le jardin, on peint, on dessine, bref on fainéante au soleil automnal !

Résultats :

De Perros Guirec à Trebeurden…Granite rose aux formes étranges

Quelques photos prises en septembre lors de notre virée en Bretagne, avec ses rochers aux formes bizarroïdes qui font tout le charme de la côte de granite rose (enfin, rose quand il fait beau!)

les murs avaient la parole en 68, ils ont désormais l’animation depuis 2008 : grâce à BLU !

Certes, ça date de 2008, mais c’est tellement bien fait que ça ne vieillit pas (comme Chinette) !

Un gros boulot, énorme même, de prises de vues, de dessins de couleurs qui s’effacent au fur et à mesure pour faire place à la continuité d’une histoire qui court amuse et régale les spectateurs  de ce petit film d’animation (7 minutes et des milliers de photos et graffs pour le réaliser):

BLU

Plus : http://www.telerama.fr/scenes/le-street-artiste-blu-efface-toutes-ses-oeuvres-a-bologne-en-signe-de-protestation,139813.php

La Bretagne et les paquebots vers l’Irlande…

Chinou : « Voici plus de quarante ans j »embarquais avec la (future) mère de mes enfants,  un matin, à Roscoff, ayant quitté Paris (où nous avions épargné quelques sous, notamment par la loi de 1948, qui nous avait remboursé l’équivalent de quelques loyers), à cheval sur notre MZ 125, nous sommes partis en Islande (1980).

By Jove, ce n’était pas simple, avec notre petite cylindrée, débarquant à Cork, cité encore sous le joug de la désindustrialisation… (très dur à écrire !)

, de rouler à gauche, prendre les ronds-points (très très rares) à l’envers. Les routes étroites du sud  et les nids de poules.

Restons en Bretagne…La baie de Roscoff,

Quelques images (mais oui, vous aimerez la Bretagne!) : cliquez pour développer le diaporama (ou passez quelques jours sur place!):

Côtes d’Armor, la vallée des saints et du domaine de la papeterie…

Pour me faciliter la tâche (Chinou=feignassou), je re-blogue mon article écrit alleurs, mais comme c’est pour vous, j’ajoute quelques sculptures et autres de la maison d’hôtes « le domaine des papeteries », dont vous trouverez tous les renseignements dans l’article que voici voilà :

Le vent nous portera !

Quelques sculptures prises ici là dans le jardin et aux alentours  (peut-être 1/10 ème de l’ensemble extérieur, et l’intérieur de la bâtisse est magnifique, étrange et poétique, décalé. Les hôtes sont charmants, dévoués et intéressants. Si vous devez aller en Bretagne un jour…

la Bretagne en courant (2) ( aux WC suisses)

Avant de poursuivre notre balade en Bretagne ( aujourd’hui Pontrieux et Tréguier), ce fait divers assez comique qui s’est déroulé en Suisse :

http://www.sudouest.fr/2017/09/19/des-toilettes-bouchees-par-des-billets-de-500-euros-en-suisse-3789384-4776.php

Donc, nous sommes passés par Pontrieux, charmant petit village aux multiples lavoirs (50):

Avant de nous rendre à Tréguier, patrie d’Ernest Renan, (1823-1892) académicien, très beau bourg vivant et agréable à visiter:

La Bretagne en courant (d’air) , aujourd’hui : Guingamp

Chinette et Chinou ont passé quelques jours en Bretagne, entre éclaircies et averses, et en ont rapporté quelques images (et des surprises pour plus tard). Aujourd’hui premier arrêt à Guingamp.

Astena chouia (attends un peu…d’écouter!): Akrim El Sikameya

Ce n’est pas pour dire, mais parfois Chinou fait de bonnes pioches musicales (2 sur 10) même s’il est plus chanceux en achats de bouquins (normal, quand un livre -un auteur donc- lui plaît, il en lit 5 ou 6 d’affilée.)

Concernant Akrim El Sikameya, nous avons son album « introducing » depuis 3 ans en rayon, avec un autre zigoto, plus jazz, Rabih Abou Khalil (« blue camel »), Karim Baggili. Sans parler du devenu célébrissime trompettiste Ibrahim Maalouf, et quelques autres aux noms moins exotiques (Eric Truffaz par exemple).

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas et qui m’en voudraient de le garder gentiment pour moi dans ma petite bibliothèque sonore, voici un morceau de l’album cité plus haut :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Akim_El_Sikameya

 

%d blogueurs aiment cette page :