les mardis de la poésie : Antonio Machado

Un poème au hasard :

Tout passe
et tout demeure
Mais notre affaire est de passer
De passer en traçant
Des chemins
Des chemins sur la mer
Voyageur, le chemin
C’est les traces
de tes pas
C’est tout ; voyageur,
il n’y a pas de chemin,
Le chemin se fait en marchant
Le chemin se fait en marchant
Et quand tu regardes en arrière
Tu vois le sentier
Que jamais
Tu ne dois à nouveau fouler
Voyageur! Il n’y a pas de chemins
Rien que des sillages sur la mer

Antonio Machado

A lire : « Champs de Castille », collection poésie/ nrf gallimard (9 euros dans toutes les bonnes librairies)…

Autres poèmes en espagnol :  Campos de Soria

Pour une biographie de Machado : http://fr.wikipedia.org/wiki/Antonio_Machado

//

Un commentaire sur “les mardis de la poésie : Antonio Machado

  1. Un grand poète à lire et surtout à faire lire par les 10-12 ans. Sa poésie est plus simple et plus abordable que celle des grands romantiques français. Et, en espagnol, ça chante ! Quant aux photos, elles font vivre l’immensité, la beauté et le calme de ces pays de plateaux. Vous voyez ce que les yeux des autres tels les miens voient, mais en plus vous savez le photographier. Vos photos sont belles mais surtout elles sont vraies. L’office du tourisme espagnol devrait vous dire un grand merci.

    J'aime

Répondre à Helene Lafon Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :