Entre le grand et les petits, Robert, embraise mes doigts !

Quand les hommes vivront d’amour
Il n’y aura plus de misère
Et commenceront les beaux jours
Mais nous, nous serons morts, mon frère
Quand les hommes vivront d’amour
Ce sera la paix sur la terre
Les soldats seront troubadours
Mais nous nous serons morts mon frère

Dans la grand’ chaîne de la vie
Où il fallait que nous passions
Où il fallait que nous soyons
Nous aurons eu mauvaise partie…
Quand les hommes vivront d’amour
Il n’y aura plus de misère
Et commenceront les beaux jours,

Finir pêcheur, migrer à Saint Pierre et Miquelon débiter sur les quais ou dans les entrepôts la morue (je n’ai toujours pas le pied marin), c’était possible, tout comme d’autres activités iliennes. Nous (la future mère de nos enfants et moi) avions écrit au maire (dans les années 70) qui nous avait répondu très gentiment dans un courrier manuscrit, que nous serions bienvenus, pas de problème (bien que nous n’ayons aucun diplôme). Nous avions aussi envoyé une offre de candidature pour l’ilôt Clipperton, dans le Pacifique, mais c’est une autre histoire (surtout quand on a reçu le document dactylographié de cet ilôt (tempêtes, crabes rouges non comestibles par dizaines de milliers, eau saumâtre du lagon…).

Alors, à cette époque, après avoir traversé le Canada en bus Greyhound, nous avons mangé des chiens chauds à Montréal avant de remonter dans le bus qui allait à New York, où nous sommes arrivés à l’aube, avec les bouches d’égout fumantes. Comme dans les films.

Mais dis, pépère, tu as beau nous jouer un air de nostalgie, ne nies pas que tu es content d’avoir vécu ta vie.

Ah ah, sales garnements ! si je me laisse maintenant pousser la barbe, comme Merlin, c’est que cette vie m’a enchantée, et je souhaite vous à tous d’en avoir une aussi belle que la mienne !

Allez, musique !

AK

Maintenant, le test de Rorschach en trois ou quatre images !

Vos réponses seront envoyées à l’Académie des Sciences ou dans les hôpitaux psychiatriques de votre région. (Un conseil : vivez partout et n’habitez nulle part.)

7 commentaires sur “Entre le grand et les petits, Robert, embraise mes doigts !

  1. J’ai de la famille de Saint Pierre et Miquelon, très peu vivent de la pêche en fait c’est plutôt la contrebande à travers les siècles qui les a hissés au rang de notables qu’ils occupent maintenant 😉

    Aimé par 1 personne

    • Moi aussi ; il faudrait l’inclure dans les cours de musique des écoles! (et éloigner par là-même les petits loups des ritournelles de Garou, tabarnak !) Même si cet homme a l’air sympathique, (en Quasimodo). 😁
      Bonne soirée Maëstro !

      Aimé par 1 personne

Répondre à almanito Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :