Catégorie : petits textes parus ailleurs (ouf!)

un agneau patelin qui sent la gigolette (dixit le professeur Manshop)

On peut porter culotte et manquer de boutons, On peut en sans-culotte passer pour un mouton, Mais quelle que soit la règle, sur le fil d’une épée Toujours un plus malin saura vous usurper. Tout ce dont il se souvient, c’est qu’à un moment…

connected people

J’étais à cran, lessivé. J’avais beau tenter de me persuader que j’allais m’en sortir, qu’au prochain tirage du loto j’empocherai le pactole, à chaque fois je replongeais dans la déprime. J’étais trop vieux pour croire aux miracles. Martha, ma maîtresse intérimaire, me l’avait dit,…

la queue du chat

(Direct line) En direct d’ici. Je m’assois, je me dis houps! c’est mercredi et rien de pondu pour mes petites lectrices chéries. Comme je n’ai aucune envie de me concentrer pour réfléchir, je me roule une cigarette. Le vague souvenir me traverse qu’une boule…

Rose

Nous attendions le soir, indifférents pourtant, chacun chez soi, sachant qu’il viendrait à l’heure, que la lumière s’estomperait à sa venue, pour que les chats perchés comme des barons dans les arbres descendent au clair de lune chasser nos songes souriceaux dans nos trous…

au fil tranchant de l’eau (suite et fin)

Quand au milieu du guet le lit encore rempli d’un courant vivace vînt bondir sur mes jambes, grimpa jusqu’à ma taille, je sentis sur mon front perler la sueur froide de la peur. Lutter contre ce flux soudainement vindicatif pour maintenir l’équilibre, surtout ne…

Au fil tranchant de l’eau (1ère partie)

Le filet d’eau qui coulait dans le gave était aussi fluet que mon compte en banque. Quels gros poissons avaient donc bu toute cette eau limpide, claire, pour ne laisser ainsi que des pierres à nu ? Ainsi, me suis-je décidé à aller me…

la vie des gens : Petit Jean

Etait-ce dans une rue de Bratislava, sous un porche de la rue Cognacq Jay, ou bien sur la place d’un village des Pyrénées, il l’avait oublié, mais quand il poussa la porte de l’auberge, et que tous les fumets venus de la cuisine, le…

le séducteur

Le jour où j’ai demandé la main de Yolanda, il pleuvait. Le jour de notre mariage, il pleuvait. Aujourd’hui, il fait beau et je suis veuf. Certains parlent des hasards de la vie, ce sont des imbéciles. Dans mon cas, le hasard n’occupe aucune…

de grâce et de Grèce

Les mouches faisaient de la haute voltige en froissant le silence. Parfois, ouvrant un œil, j’en abattais un petit escadron à coups de tapette, avant de reprendre ma sieste. Elles étaient aussi nombreuses que les cafards de la résidence étudiante, et sans doute que…

(chronique d’ici ou d’ailleurs) : la rue de l’Enfant Jésus

Casque de chantier (obligatoire): « il y a partout des rues qui rappellent des villes. Les villes sans rues sont des labyrinthes de buis taillés, des sillons tracés par des bœufs sans charrue. Mais dès qu’une rue cesse de vivre la ville devient désert, et…

%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :