Catégorie : petits textes parus ailleurs (ouf!)

Ludmilla !

Ludmilla Ludmilla ouvre la porte, mon Dieu! J’ai bonne mine, tout nu sur le perron! Non non non ce n’est pas moi qui aie commencé! Je sentais bien que ta demande était bizarre aller à la Trinité sur mer pour voir si la mer…

Bad Boy!

Finalement, je suis très méchant. Si j’aime faire rire les enfants et séduire leurs mamans, ce n’est pas par philantropie, mais par dépit. Je m’explique. J’invite une mère un mercredi après-midi à partager un pudding autour d’une tasse de thé et je lui raconte…

C’est épatant !

L’épatant ne l’est pas tant, c’est patent. j’ai toujours rêvé d’épater la galerie et je crois qu’aujourd’hui j’ai réussi mon coup. Comment trouvez-vous ma Maserati tout droit sortie du garage du concessionnaire? Somptueuse, magnifique, incroyable, n’est-ce pas? Je vous vois tous, là, éblouis, figés…

comment les couples profitent des dimanches, pendant que le bon dieu roupille

Quand les nuages plafonnent à hauteur des solives de votre logis, pressurant les vitres, menaçants et lourds d’humidité, comment ne pas désirer dire à la femme qui dort à vos côtés qu’on l’aime, et remonter la couverture jusque sous son menton, en laissant à…

Charm El Cheik

J’ai toujours cru que ma vie était comme ces tourniquets de grands hôtels qu’on pousse négligemment d’un bras volubile, un sigisbée aux trousses, avec valises et chien yuppie. Un monde en soi où l’on ne porterait que la soie et l’insouciance. Un monde qui…

L’heure parturiente de la nouvelle année

Samedi. Six heures du matin. Cinq janvier. La ville dort encore, presque muette. Seuls les feux clignotants craquettent aux carrefours. Sur les pare-brises des voitures immobiles le givre transpire. La rue est un champ de glace scintillante que les lampadaires illuminent. C’est l’heure où…

La dernière nuit du Grizzly (31/12/2018)

Je me suis trompé. De A à Z. Je m’en aperçois maintenant. Tout a commencé par une petite annonce parue dans le Fairbank Daily News, un quotidien de l’ Alaska (EU) profond. Un français, un certain AK Pô, recherchait un ours pour lui tenir…

2019: l’Avenir, ta mère!

Depuis que ma mère n’a plus le droit de lire Tintin, elle déprime. Cela fait maintenant vingt deux ans. J’atteins moi-même la limite d’âge, concernant ce magazine. Donc ce matin, j’appelle Rillette (elle se prénomme Henriette) avec le porte-voix (la maison est petite mais…

des trains d’amours amères

C’est désuet, c’est ignoble. Tu me prends par la main, et une fois franchi le pont, tu te retournes vers les gens, tu les regardes, non, pas froidement, ce n’est pas le terme, tu les regardes simplement se tenir là, immobiles, de l’autre côté….

Manuella, plus 27000 gentils pingouins palois

Bonnet Phrygien: Tout comme chaque jour annonce le suivant, qu’une réforme refond le plomb de l’abnégation et qu’un retour de la pluie par la plage reste sociologiquement possible, un petit pavé dans la mare profonde flotte, à peine libre, juste visible, toujours vivant. Dans…

Décembre, (le Général Hiver)

Décembre, qui arrive toujours le dernier, est le mois le plus revêche de l’année. Il commence par vous vendre ses calendriers: avent, facteurs, pompiers, associations, clubs sportifs… avec leurs imageries débridées, effeuillées, viriles, dont l’achat constitue un devoir moral car solidaire pour ceux qui…

Elle,(Maria Callas), en rouge et noir

A la croisée des chemins de la mémoire et du souvenir, oubliée par les bureaucrates, aimée par les chemineaux, chantée par les oiseaux, vilipendée par les dictateurs, étrangère parlant tous les dialectes, c’est elle… Elle, c’est autre chose. Quand elle vous regarde, vous êtes…

%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :