Catégorie : petits textes parus ailleurs (ouf!)

Témoignages d’oiseaux

Témoignages d’oiseaux. Jamais je n’étais allé aussi loin dans la puissance, la réjouissance, le principe immortel des êtres vivants. Et comme un glas sonne à mes oreilles, j’entends: n’attendez rien! construisez une vie, semez dans les cœurs, les vagins, les anus, les étendues et…

Tandem

J’ai bien connu une femme qui avait un chien à deux têtes. Ce qui était amusant, c’est que la physionomie assez étrange de l’animal donnait l’impression, en le voyant passer dans la rue, qu’il faisait du tandem avec un congénère, tant les gueules étaient…

la vie des gens : Jeanjean (un repas dominical décisif)

La vie des gens: Jeanjean (un repas dominical décisif) Je me souviens très bien de ce dimanche. C’était un peu avant l’heure du déjeuner. Mon père lisait le journal, enfoncé dans un fauteuil en velours aux accoudoirs râpés, d’épaisses lunettes lui barrant le front….

par la porte étroite (un monde de chiens)

Ce qu’il faut, c’est la dimension. Belle comme un désastre, immense comme l’espace stellaire. Alors, par la porte étroite, le fascisme s’insinue. Limitations de vitesse, enlèvement des panneaux signalant les radars fixes, contrôles aux frontières danoises, intox musicale de la star académie yankee sous…

portable sans issue (insupportable)

Si un jour tu dois t’enfuir, poursuivi par des chiens ou des hommes, laisse en route ton portable. Fais le rouler dans la poussière farineuse pour effacer les traces de la femme qui t’appelle au secours. Que ce long cri audible par le minuscule…

la vie des gens qui n’intéressent personne : Fanzy et Emilio

La vie des gens : Fanzy et Emilio. Plus les autoroutes de l’Information se développent, plus les temps de parcours physiques s’allongent. De la plage d’un disque à celle de l’océan, un souvenir de galets et de galettes, dans un aller-retour à bord de…

la vie des gens (qui n’intéressent personne) : Mominette

La vie des gens: Mominette Contrairement à ce que l’on raconte aux enfants les contes de fées ne s’élaborent pas à la Cour des Comptes. Il faudra quand même leur dire un de ces quatre matins que seule la vie quotidienne en invente chaque…

les amants de la rue Faisans

Si vous croisez un jour l’espoir d’être heureux Allongez votre pas et glissez vous, chanceux, Derrière les paravents, rue Henri Faisans. S’y cachent des amants qu’ont oublié les ans, Des paysages clos nés au gré des passages D’un employé rêvant comme un enfant pas…

étonnez-moi, Chinois!(la grande foire planétaire)

(texte de septembre 2009 précédent l’annuelle foire expo de la ville de Pau -70 ème  édtion cette année 2019-) Depuis quelques jours fleurissent de grands dazibaos-Decaux dans les rues et carrefours palois. Un gamin impérial, caché derrière une tenture rouge comme la couverture d’un…

un agneau patelin qui sent la gigolette (dixit le professeur Manshop)

On peut porter culotte et manquer de boutons, On peut en sans-culotte passer pour un mouton, Mais quelle que soit la règle, sur le fil d’une épée Toujours un plus malin saura vous usurper. Tout ce dont il se souvient, c’est qu’à un moment…

%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :