L’art de se conduire…

dans la société des Pauvres Bougres.

enseigné aux gens du monde

Non, il ne s’agit pas du traité de savoir vivre à l’usage des jeunes générations de Raoul Vaneigem, mais d’un petit bouquin assez savoureux.

Extraits :

« Lorsque vous rencontrerez un travailleur de votre connaissance, commencez par lui foutre une vigoureuse poignée de main. Après, ne vous essuyez pas la pince à votre mouchoir ou votre paletot, vous auriez l’air de dire que le pauvre bougre a les mains sales. Au contraire, soyez heureux d’avoir pu frotter vos pattes de feignant aux crânes abattis du peuple.

Si l’honnête prolétaire vous offre une tournée,vous devez l’accepter sans faire le malin, sans parler de votre estomac ruiné. Si vous n’êtes qu’une andouille, c’est pas la peine de le faire voir. »

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

« Si le prolétaire vous emmène au musée,profitez de l’occasion.

Vous n’aurez pas tous les jours l’occasion de recueillir des impressions fraîches, d’assainir, au contact d’une jugeote sincère et franche,votre intelligence empoisonnée par la lecture des romans scandaleux et des feuilles de joie réactionnaires.

Ecoutez pieusement le prolétaire devant les œuvres d’art, et profitez.

S’il dit que c’est tapé, que c’est envoyé, c’est que c’est envoyé ; qu’il n’y manque que la parole, c’est qu’il n’y manque que la parole.

Et s’il dit que ce n’est pas ça, et que ça le fait ch…anger de caractère, allez ch…anger de caractère avec lui. »

 

5 commentaires sur “L’art de se conduire…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :