au-delà de l’odieux : Matteo Salvini

Après le forcing engagé par le navire de l’ONG  Sea-Watch pour sauver des vies, alors que le bateau dérivait depuis deux semaines avec 47 migrants à bord, bateau dont l’Italie refusait (obstinément) l’accostage, sa capitaine, Carola Rackete, se retrouve arrêtée à Lampedusa par la police italienne, risquant une  amende de 50 000 euros, la saisie du navire et de trois à dix ans de prison…

Réaction de Matteo Salvini : « il y a le Sea-Watch avec la nouvelle héroïne de gauche et capitaine qui dit je suis blanche, riche et allemande, je ne savais pas comment occuper mon temps libre alors je vais aller en Italie leur casser les couilles. Ce ne sont pas des humanitaires, mais des preneurs d’otages, des pirates qui utilisent des innocents pour mener une bataille politique. Moi, en 2019, je n’accepte pas les bateaux pirates. » (cf infos de 13h France Inter, reportage à 7.10 minutes du début du journal).

Des propos intolérables, surtout pour un homme ayant des responsabilités nationales. Alors, Matteo, va fancullo!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :